Télescope RCX400 modifié
NGC7000.COM
Modification d'un télescope RCX400

Avec les télescopes Schmidt-Cassegrain classiques, on fait le foyer en déplaçant le miroir principal. Dans le cas du RCX400, le miroir principal est fixe et la collimation et le foyer se font en déplaçant la lame correctrice à l'aide de trois moteurs servo, ce qui facilite la collimation.

Voici d'autres innovations de ce télescope :
correcton de la coma "presque" aussi bonne qu'avec un vrai Ritchey-Chrétien
lame correctrice chauffée pour éviter la buée (cela fonctionne, je l'ai testé)
tube en fibre de carbone pour éliminer la dilatation thermique qui affecte le foyer
ventilateur pour équilibrer plus rapidement la température interne du tube
hub usb interne pour réduire l'encombrement des câbles
etc...
Moteur de déclinaison original avec engrenage en plastique
Il est difficile de comprendre pourquoi Meade a été "cheap" sur certains détails qui ont eu une influence importante sur les performances de ce télescope. Le système d'entraînement a été beaucoup amélioré par rapport à ceux des LX200 précédents, mais pourquoi avoir utilisé des engrenages en plastique de qualité ordinaire ?

D'autres exemples bizarres d'économies de bouts de chandelles sont montrés plus loin.

Système d'entraînement en déclinaison démonté
Les système d'entraînements en ascension droite et en déclinaison ont été démontés et modifiés à l'aide d'un ensemble de pièces et d'engrenages Buck's Gears vendu 130$ US par Peterson Engeneering.
Système d'entraînement en déclinaison remonté
Les engrenages de plastique ont été remplacés par des engrenages de haute qualité en métal. Le ressort original trop mou a été remplacé par un ressort plus fort.

En ascension droite, le système a été modifié de la même façon et l'entraînement se fait maintenant de manière précise comme le montrent les photos de la Galerie.

Remarquez aussi que le circuit électronique original de contrôle du moteur a été enlevé. Il a été remplacé par un circuit maison placé ailleurs.
Les nouveaux circuits électroniques
Tous les circuits originaux de Meade ont été enlevés et remplacés par des circuits provenant de Jeffrey Kerr LLC. J'ai utilisé trois types de circuits :
6 PIC-SERVO pour contrôler les moteurs servo d'ascension droite, de déclinaison, les trois moteurs qui font la collimation et le foyer en déplaçant la lame correctrice, et le moteur du porte-oculaire MoonLite
2 PIC-IO pour lire les commandes d'autoguidage, pour lire la température au correcteur et à la fourche, pour lire les commandes de la raquette, pour contrôler le chauffage de la lame correctrice et le ventilateur à vitesse variable
1 SSA-485 pour faire le lien USB avec l'ordinateur et le réseau NMC (Network Motor Control) qui raccorde les différents circuits.
Circuit du moteur de déclinaison
Voici où se trouve le nouveau circuit PIC-SERVO de contrôle du moteur de déclinaison: dans le compartiment des piles du bras Ouest de la fourche. Le compartiment du bras Est a été rempli avec un poids de métal pour mieux balancer le télescope.

Une autre bizarrerie a été de prétendre que ce télescope pouvait être alimenté avec 8 piles C. Non seulement, les piles se vidaient trop rapidement, mais elles ne fournissaient pas assez de courant à l'électronique et aux moteurs, ce qui causait de nombreux problèmes. Ce télescope doit être alimenté avec une source extérieure de 12 volts. J'en utilise une qui peut fournir 10 ampères.

Arrière du tube optique
Les trois circuits PIC-SERVO de contrôle des moteurs de collimation et mise au foyer ont été installés dans des boîtes ajoutées à l'arrière du tube puisque l'espace était trop restreint à l'intérieur.

Le ventilateur est toujours en place et il est maintenant à vitesse variable.

On remarque aussi deux connecteurs. Le connecteur gris est un connecteur de type ST-4 pour se connecter avec une caméra d'autoguidage comme la Orion StarShoot Autoguider. Le connecteur bleu est une extension du réseau NMC qui pourra éventuellement servir pour ajouter le contrôle du moteur d'un porte-oculaire MoonLite.
Intérieur du couvert de l'arrière du tube optique
On y voit un peu les trois circuits PIC-SERVO, le ventilateur et l'arrière des deux connecteurs décrits plus haut.

Pour sauver un peu d'argent, j'ai dessiné moi-même le circuit de contrôle des moteurs servo. J'ai fait fabriquer les circuits imprimés par Pad2Pad et je les ai dessinés à l'aide de leur logiciel. Pour les pièces, j'ai utilisé le circuit intégré microcontrôleur PIC-SERVO de Jeffrey Kerr et commandé les autres pièces chez DigiKey. Cela en valait la peine puisque j'ai fait 6 copies identiques de ces circuits.
Encodeur original d'un moteur de collimation
À l'arrière du tube optique du RCX400, trois moteurs servo CC servent à déplacer la lame correctrice pour faire la collimation et le foyer. Des tiges de graphite relient les moteurs à la lame correctrice qui est à l'avant du tube. Le concept est correct et facilite la collimation.

Malheureusement, Meade a conservé le système d'encodage de rotation "cheap" qu'on retrouvait sur les LX200 plus anciens, avec des roues de codage en plastique fragile qui ont causé beaucoup de problèmes chez les utilisateurs de RCX400. C'est le premier problème que j'ai rencontré en essayant le télescope pour la première fois. Un des trois moteurs ne s'arrêtait pas et la lame correctrice devenait toute inclinée.
Remplacement des encodeurs de rotation
Les encodeurs optiques des trois moteurs de collimation-foyer ont été remplacés par des encodeurs de précision provenant de US Digital. Beaucoup d'astronomes amateurs utilisent des encodeurs de cette compagnie pour ajouter une fonction GOTO à leur télescope de type Dobson.

Je ne sais pas s'il serait possible de faire ce changement d'encodeurs en conservant les circuits originaux de Meade. Dans mon cas, il n'y avait pas de problème puisque les moteurs sont contrôlés par mes nouveaux circuits maison PIC-SERVO décrits plus haut.
Intérieur du bras Est original
L'intérieur du bras Est de la fourche contenait la couette de câbles qui passait à travers l'axe de déclinaison pour se rendre jusqu'aux circuits à l'arrière du tube optique. On y voit aussi, le système de détection de niveau du télescope, le circuit GPS et d'autres circuits.
Intérieur du bras Est modifié
Les câbles ont été conservés mais assignés à d'autres fonctions. Par exemple, le câble USB qu'on voit en blanc, a été assigné aux signaux provenant du connecteur ST-4 à l'arrière du tube pour l'autoguidage. Le GPS n'est plus utilisé.

Les circuits de Meade sont remplacés par un circuit PIC-IO qui sert à détecter les signaux d'autoguidage, à lire la température à la lame correctrice et à la fourche, à contrôler le chauffage de la lame correctrice et le ventilateur à vitesse variable.
Nouveau Hub USB
Le RCX400 original contient un hub USB interne avec trois connecteurs USB à l'arrière du tube optique pour éviter l'encombrement des câbles. Beaucoup d'utilisateurs de RCX400 ont rapporté des problèmes avec ce hub.

Je me suis procuré chez Bureau en Gros, pour environ 55$ CAD, un hub USB alimenté et pouvant contrôler jusqu'à 7 appareils. Présentement, il sert pour trois appareils: le télescope lui-même, la caméra CCD principale ST-8300 et la caméra guide. C'est préférable que le hub soit alimenté puisque certains appareils comme la caméra Orion Starshoot Autoguider sont alimentés via le port USB. L'avantage d'un hub USB est qu'il n'y a qu'un seul câble USB à raccorder à l'ordinateur.
Nouvelle raquette
C'est évident que la raquette originale AutoStar II de Meade ne peut plus être utilisée avec mes nouveaux circuits. De toute façon, je n'ai jamais aimé naviguer dans les sous-sous-sous-menus d'une raquette avec des gants pour aligner ou contrôler le télescope, surtout en hiver. De plus, la raquette compliquée n'est plus nécessaire puisque le télescope modifié doit impérativement être raccordé à un ordinateur pour fonctionner.
La nouvelle raquette est la simplicité même à utiliser. Un bouton noir rotatif sert à sélectionner parmi 6 vitesses pour bouger le télescope ou faire la collimation-foyer. L'autre bouton noir sert à sélectionner les fonctions des boutons colorés. Les boutons rouges servent pour bouger le télescope ou pour faire la collimation. Deux boutons verts servent à faire le foyer. Les fonctions des autres boutons sont encore à définir. Un circuit microcontrôleur PIC-IO.est à l'intérieur de la raquette et se raccorde au réseau NMC du télescope.
Le porte-oculaire MoonLite
Avec le RCX400 original, on peut faire la collimation et le foyer en utilisant la raquette AutoStar II. La même chose est possible dans mon RCX400 modifié avec les trois moteurs de collimation-foyer qui déplacent la lame correctrice.

J'ai quand même décidé d'ajouter un porte-oculaire motorisé MoonLite de type Crayford au foyer du télescope. C'est dans le but de faire une mise au foyer plus précise et sans risquer de défaire la collimation.

Le modèle de porte-oculaire choisi est celui qui vient avec un moteur cc servo et un contrôleur manuel.
Modifications et test du porte-oculaire MoonLite
Quelques modifications ont été nécessaires pour rendre le porte-oculaire compatible avec le reste du réseau NMC afin qu'on puisse le contrôler à distance avec un ordinateur ou avec la raquette montrée plus haut. Pour cela, le bouton manuel à gauche a été remplacé par en encodeur rotatif de 2880 pas de quadrature/tour de US Digital et un potentiomètre linéaire a été ajouté à droite pour détecter les limites de course.

On voit ici le porte-oculaire en train d'être testé avec un circuit PIC-SERVO et le circuit SSA-485 qui fait le raccord USB avec l'ordinateur. Les résultats sont prometteurs. Il faut un déplacement de 4 pas d'encodeur pour que le diamètre hors-foyer d'une étoile atteigne la moitié des dimensions d'un pixel de 5,4 µm à F/8, ce qui est facile à atteindre, même avec le poids de l'ensemble caméra-roue-à-filtre.
À venir ...
L'adage dit qu'un télescope n'est jamais terminé. Revenez nous voir. J'ajouterai la suite des modifications à mesure qu'elles seront faites. Voici ce qui est prévu pour le printemps :

- Installation et tests du porte-oculaire MoonLite
- Tests du réducteur de focale Astro-Physics CCDT67
- Alignement du miroir principal qui n'est pas parfaitement aligné avec l'axe optique
Voir aussi :
Réparation et modification d'un télescope Meade RCX400 initialement défectueux.
Le télescope RCX400 de Meade a été mis en marché en 2005. Ce télescope, révolutionnaire pour l'époque, a été retiré du marché en 2008. Meade vend maintenant un télescope de même type sous la dénomination Advanced Coma-Free ou LX200-ACF avec une optique à F/10. Le RCX400 était à F/8. Les équivalents les plus proches de l'optique du RCX400 seraient maintenant le LX800 et le LX600.

En 2009, j'ai pu me procurer un RCX400 à très bon prix, mais il était partiellement défectueux. Plutôt que de payer des centaines de dollars pour envoyer le télescope pour réparation chez Meade en Californie, j'ai décidé d'investir cet argent pour réparer moi-même le télescope. La principale modification a été le remplacement total de l'électronique originale par des circuits maison. Pour le moment, ce télescope n'est plus compatible avec un Meade du point de vue informatique et ne peut être contrôlé qu'avec un programme spécial que j'ai programmé.

L'optique du télescope est très bonne pour la photographie CCD comme vous pouvez le voir dans la section Galerie. Je pense avoir maintenant un télescope meilleur que l'original.

Voici les étapes des modifications en images. Cliquez sur les liens pour voir les images pleines grandeurs :